Le constructeur automobile italien, FIAT, se repositionne en Algérie. Après des démêlées qui ont duré plusieurs années, le concessionnaire de la célèbre firme milanaise a été repris par le groupe Cevital en mai dernier.

Le siège de Sodi Automotive à Alger, qui gère la marque FIAT en Algérie / DR

En quelques mois, les résultats sont éloquents. Avec des ventes qui ont dépassé les 800 unités – rien à avoir avec les constructeurs français et coréens – FIAT enregistre « un taux de croissance mensuel incroyable », selon le Directeur général de Sodi Automotive, qui représente également Alpha Roméo et Lancia. Lotfi Admane, qui s’est exprimé mardi 9 octobre en marge du Salon des véhicules industriels a estimé que depuis sa reprise de la représentation par le groupe de Issad Rebrab, FIAT enregistre des résultats positifs. S’il n’a pas donné de chiffres exacts (ils ne sont toujours pas prêts), le responsable a estimé que le signe de la reprise est avant tout les commandes.

Parmi les atouts que présente Sodi Automotive, on trouve la disponibilité. Puisque, contrairement aux autres représentants, les véhicules FIAT sont disponibles dans les 8 points de vente qui existent actuellement. Le nombre de représentations passera à 11 d’ici la fin de l’année, a encore annoncé Lotfi Admane. Ce dernier a également présenté de nouveaux modèles que fabrique la firme italienne. Il a également mis en avant certains modèles transformés ici en Algérie pour les adapter au besoin des professionnels.

Sodi Automotive, représentant de plusieurs marques italiennes en Algérie a été racheté au printemps dernier par le groupe Cevital. Ce dernier est également le représentant, en Algérie, de la firme sud-coréenne Hyundai.

Essaïd Wakli

 
Article précédent74,5% des internautes algériens s’informent avec le web
Article suivantPresque 65 % des internautes ne bénéficient pas d’un débit internet rapide en Algérie