BAC 2016. Les trois scénarios de l’après triche/La réorganisation des examens après l’Aïd El-Fitr, le maintien ou une réorganisation partielle

0
Advertisement

Un grand suspense entoure toujours l’avenir du concours du baccalauréat 2016. Trois scénarios ont été proposés par le ministère de l’Education et ses partenaires sociaux, à savoir les différents syndicats du secteur. Le dernier mot revient, désormais, au gouvernement qui doit trancher dans les heures à venir. 

Mais quels sont ces trois scénarios ?

1 – La réorganisation en session extraordinaire des épreuves du baccalauréat dans son intégralité après Aid El-Fitr  : pour les partisans de cette option, « il est inconcevable de corriger les copies en sachant qu’il y a eu triche ». Le Syndicat autonome des travailleurs de l’Education et de la formation (SATEF) et le Syndicat national des corps communs et ouvriers professionnels de l’Education nationale (SCCOPEN) figurent parmi les organisations qui sont favorables à cette option.

2 – La réorganisation partielle de l’examen, soit uniquement les épreuves dont les sujets ont fuité : il s’agit de l’option la plus probable pour le moment d’autant plus qu’elle est ardemment défendue par la ministère de l’Education, Nouria Benghabrit, nous apprennent plusieurs sources concordantes.  Le Conseil des lycées d’Algérie (CLA) a fait savoir également, par le biais de son représentant Zoubir Rouina, qu’il est favorable à cette deuxième option soulignant au passage que ses enseignants refusaient de corriger un examen entaché de fraude.

3 – Le maintien du concours du Baccalauréat 2016 : hormis les parents d’élèves qui réclament l’application de ce scénario, cette option ne semble pas susciter l’unanimité au ministère de l’Education qui craint pour sa crédibilité s’il maintient ce concours tel quel alors qu’une fraude massive a caractérisé le déroulement des examens.

Soulignons enfin qu’une réunion importante s’est tenue ce samedi au Palais du Gouvernement entre le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et Nouria Benghabrit, ministre de l’Education. La décision concernant l’avenir du Baccalauréat 2016 sera normalement annoncée dans les heures  à venir. Il est, effectivement, prévu que la ministre prenne attache avec ses partenaires sociaux, les syndicats, d’ici la fin de la journée.

Article précédentTizi-Ouzou/Hamid Grine empêché de se recueillir sur la tombe de Djaout
Article suivantVidéo inédite. Mohamed Ali est mort/Retour sur sa visite en Algérie