C’est une véritable poudrière. La Grande Borne à Grigny, la banlieue de Paris, est une cité de 13 mille personnes entièrement abandonnée aux barons de la mafia de la drogue et aux gangs. Il s’agit d’une cité française où la police ne rentre que pour faire des rafles et interpeller des jeunes. Une cité qui manque de tout, même de commerces et de simples magasin. Dans cette cité française considérée comme la plus pauvre de France, les Algériens représentent la première communauté. Nous sommes partis à leur rencontre :

 

Article précédentFrance/ Les diplomates algériens accusés d’avoir favorisé les candidats du FLN
Article suivantElections législatives/ Seulement 38.25 % des Algériens ont voté !