Le ministre des Finances, Hadji Baba Ammi, a indiqué, samedi, à Alger, que son département songe à ouvrir des filiales des banques publiques à l’étranger, notamment en Afrique.

Sans s’étaler sur le sujet, le ministre des Finances, Hadji Baba Ammi, a indiqué, en marge du forum africain d’investissements et d’affaires se tenant actuellement au Centre international des conférences d’Alger, que son département œuvre actuellement à «examiner la possibilité de l’ouverture de filiales des banques publiques algériennes à l’étranger».

«Il s’agit principalement des banques publiques qui auront dans le futur des filiales dans les pays africains», a-t-il ajouté, avant de rappeler que «l’Algérie avait bénéficié récemment d’un prêt d’un milliard de dollars de la Banque africaine de développement (BAD)».

Massi M.

Article précédentCrise financière et son impact sur l’université/ Le cri de colère des étudiants algériens
Article suivantEmigration clandestine/ Une trentaine de harragas algériens secourus au large des côtes espagnoles