Profitant d’une visite d’une commission de l’Union européenne, Ali Benflis tente d’internationaliser ses idées de sortie de crise pour le pays. La délégation de l’Union Européenne a été conduite par M. Bernard Savage, Chef du Département Maghreb, accompagné de SEM. M. Marek Skolil, Ambassadeur de l’Union européenne en Algérie, et de MM Dirk Buda, Conseiller à la Délégation, Luis Miguel Buenopadilla, Chef du bureau Algérie et Ilie Calin, Conseiller.

« A l’issue de cette rencontre, M. Ali Benflis a remis au Chef de la Délégation de l’Union Européenne un Aide-mémoire portant sur cette proposition qui aménage un changement démocratique ordonné, graduel et apaisé comme moyen privilégié du règlement de la crise politique actuelle », indique un communiqué du bloc des « forces de changement » rendu public mercredi.

Avant cela, explique le document, «M. Benflis a procédé à une présentation de sa proposition d’un « processus global de règlement de la crise politique » qu’il a déjà porté à la connaissance du peuple algérien ».

Benflis a été assisté lors de cette rencontre par d’autres chefs de partis qui composent son groupe, à savoir Djahid Younsi d’El-Islah, Benabdesselam de « Algérie nouvelle », Benbaîbèche de Fajr El Jadid et Behbouh de l’UDS.

Essaïd Wakli