foot-bolivie Mauricio Baldivieso, jeune joueur de 12 ans, a participé dimanche à un match comptant pour la 1re journée du Tournoi de Clôture du championnat bolivien de football de 1re division, que son club Aurora a perdu (1-0) contre le FC La Paz.

Mauricio est le fils de Julio Cesar Baldivieso, surnommé ‘l’Empereur’, un des plus grands joueurs boliviens de tous les temps et actuel entraîneur d’Aurora, club basé à Cochabamba (centre).

L’adolescent est entré en jeu à la 39e minute et cinq minutes plus tard, il a subi un violent tacle par derrière d’un joueur adverse, Henry Alaca, qui l’a blessé à la cheville droite. Après avoir été soigné au bord du terrain, le jeune joueur a pu reprendre sa place sur le terrain sous les applaudissements des supporteurs.

« Je suis très fier, il a beaucoup de talent », a déclaré son père Julio Cesar, avant de qualifier Alaca de « criminel, et l’arbitre encore pire » car il n’a pas mis de carton à l’auteur de la faute.

Le FC La Paz a terminé la rencontre à neuf après l’exclusion de deux joueurs.

Photo Jefferson Bernardes

Article précédentAlgérie : Sonelgaz a exporté pour 7 millions d'euros d'électricité vers le Maroc
Article suivantEnjeux politiques et économiques des réformes. Stratégie des acteurs internes-externes (1)