La ministre de l’Éducation nationale, Nouria Benghebrit, a réagi, samedi, à l’« erreur » contenue dans le manuel de géographie de la 1ère année moyenne reconnaissant Israël comme Etat englobant l’ensemble du territoire palestinien, la qualifiant de véritable scandale. 

Le tollé provoqué par la fameuse page 65 de ce manuel a obligé la ministre à sortir de sa réserve pour commenter et surtout, tenter d’apporter des solutions à cette erreur d’édition. Répondant au journaliste d’El-Khabar, Mme Benghebrit a qualifié la bourde de «scandale». «J’avoue que c’est un scandale. D’autant plus que cela concerne la question palestinienne qui est sacrée pour les Algériens», a-t-elle expliqué, ajoutant que cette erreur porte également atteinte  à l’image du pays profondément engagée aux côtés du peuple palestinien».

La ministre de l’Éducation s’est refusée d’accuser quelque partie que se soit, «Seule l’enquête peut le révéler», a-t-elle déclaré, ajoutant que «la carte qui a été validée par la commission d’adoption du ministère n’est pas celle qui a été imprimée».

Dans un premier temps, tous les livres de géographie, y compris ceux distribués aux élèves, vont être récupérés et corrigés pour être remis à leurs propriétaires d’ici jeudi prochain, a indiqué la ministre.

Un nouveau mécanisme de contrôle sera également mis en place pour permettre une meilleure surveillance à toutes les étapes d’édition.

Massi M.

Article précédentAir Algérie/ Acquisition d’une quarantaine d’avions d’ici 2025
Article suivantSecteur de l’Habitat / Tebboune procède à une troisième vague de limogeages