Dans sa première sortie médiatique, Abdelaziz Bouteflika a parlé longuement de l’actuelle crise financière qui touche de plein fouet l’Algérie.  Et dans cette interview accordée au groupe britannique d’expertise économique, Oxford Business, Boutefika a « dragué » au sens propre comme  au figuré les investisseurs étrangers. 

« L’Algérie est un pays ouvert à tous, et nous comptons sur le sens des affaires des entrepreneurs économiques du monde entier pour saisir les nombreuses opportunités que nous offrons », a expliqué le Chef de l’Etat selon lequel il faut « corriger » l’image de l’Algérie à l’échelle mondiale, notamment en ce qui concerne la manière dont le pays est perçu par la communauté internationale des entreprises et des investissements ».

Abdelaziz Bouteflika a tenu à rassurer les investisseurs et partenaires étrangers en assurant que l’ Algérie « représente une nation de stabilité et de sécurité et peut servir de plaque tournante du commerce en Méditerranée, en Afrique et au Moyen-Orient ».  Reste à savoir enfin si le message du Président trouvera une oreille attentive auprès des bailleurs de fonds internationaux que l’Algérie tente de séduire.

Article précédentCrise financière/ Bouteflika reconnaît que le pétrole ne couvrira plus « tous les besoins économiques du pays »
Article suivantWEB TV. Algérie-Tunisie/ L’histoire d’un derby très particulier