Abdelaziz Bouteflika affirme haut et fort dans son message adressé aux Algériens à l’occasion de la journée nationale du Chahid, célébrée chaque 18 février, qu’il a totalement le droit de restructurer les services de renseignements. 

« Comme partout dans le monde, le Chef de l’Etat a le droit de restructurer les services de renseignements comme je l’ai fait auparavant en 2006. Dans les pays étrangers, ces décisions sont commentées objectivement et ne suscitent guère des polémiques nationales », a déploré ainsi le Président de la République dans ce message qui défile en ce moment sur les écrans de l’ENTV, la chaîne de télévision nationale. Dans ce même message, Bouteflika a fait remarquer que « personne n’a le droit de régler ses comptes personnels au détriment de l’intérêt de la nation ». Le premier magistrat du pays dénonce clairement ce climat de guerre qui règne en Algérie depuis plusieurs semaines.

« Notre but est de préserver la nation pour la génération à venir », a-t-il encore averti en faisant appel au patriotisme des Algériens, à qui il a demandé de faire preuve de « maturité politique ».