Abdelaziz Bouteflika a fait une nouvelle apparition à la télévision nationale ce jeudi 3 avril à l’occasion des visites officielles de l’Emir Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani et de John Kerry. Le président a surtout été prolixe avec le secrétaire d’Etat américain. 

Les interventions télévisées du Président se multiplient ces derniers temps. Un bon timing avec la campagne présidentielle à laquelle le candidat Bouteflika ne participe pas physiquement. Ce mercredi il a mené deux entretiens devant les caméras de la télévision nationale. Le premier avec l‘émir du Qatar et le second avec John Kerry. Abdelaziz Bouteflika sur ces images vidéos est certes plus souriant que d’habitude, et plus actif, il bouge un peu plus sa main. Toutefois il est très difficile de comprendre ce qu’il dit. D’une voix encore inaudible il s’adresse à l’émir du Qatar. Mais il faut lire sur ses lèvres pour comprendre ce qu’il prononce.

Abdelaziz Bouteflika a également reçu John Kerry, le secrétaire d’Etat américain ce mercredi dans un second entretien également diffusé à la télévision. Cette fois encore, il a parlé d’une voix affaiblie mais plus longtemps. Durant quelques minutes les deux hommes ont eu un échange cordial. Le Président y a mis un peu plus d’efforts cette fois-ci. Il explique au diplomate américain que l’Algérie trouve son pays « parcimonieux », et a demandé une aide aux Etats-Unis dans le domaine de l’éducation et de la technologie. Par ailleurs il a réclamé une collaboration américaine renforcée sur le dossier du Sahara et du Sahel. John Kerry de son côté  a répondu favorablement à cette demande, expliquant que les Etats-Unis étaient « disposés à travailler sur ces dossiers ». Le diplomate a également indiqué qu’il « reviendrait en Algérie » afin d’y rester plus longtemps et de « visiter le Tassili ».