Maghreb/Bouteflika tend la main au Maroc

0
Advertisement

Profitant de la célébration de la journée du 20 août et d’un message adressé au Roi du Maroc, Abdelaziz Bouteflika a réitéré son « engagement » à l’édification de l’unité maghrébine.

« Le 20 août, c’est aussi le symbole de la solidarité de notre valeureux peuple avec ses frères dans le royaume du Maroc. Aussi, je saisis cette opportunité pour dire, au nom du peuple algérien, l’attachement de l’Algérie au projet d’édification du Maghreb Arabe par fidélité aux nobles valeurs de justice, de liberté, d’unité et de progrès commun qui nous ont unis durant notre lutte contre le colonialisme », a écrit le chef de l’État dans le message lu en son nom par le ministre de la Culture, Azedine Mihoubi. Abdelaziz Bouteflika a rappelé que le peuple algérien avait joint sa voix à celle des peuples marocain et tunisien pour « dénoncer le protectorat et les forces d’occupation au moment où les chefs de la Révolution algérienne préparaient un soulèvement populaire à l’échelle maghrébine pour en finir avec le colonialisme ». « Des faits concomitants au sentiment commun des peuples du Maghreb arabe que leur parcours et leur destin étaient étroitement liés aussi bien dans l’aisance que dans l’adversité », a ajouté le chef de l’Etat.

Dans un message adressé le même jour au roi du Maroc à l’occasion du double anniversaire de sa naissance et celui de la Révolution du Roi et du Peuple, Abdelaziz Bouteflika rappelle « les moments de cohésion sincère, d’entraide fraternelle et de sacrifice dont ont fait preuve nos deux peuples frères lors de leur lutte héroïque commune contre l’occupant pour le recouvrement de la souveraineté et de l’indépendance ».

Cela n’empêche que le projet de la construction maghrébine demeure jusqu’à maintenant un vœu lointain.

Essaïd Wakli

Article précédentVidéo. Coups, blessures et agression sauvage/Accouchement à haut risque à Bouira
Article suivantAgressions, insultes et séquestrations/Les consulats de la violence