Dans un message envoyé à l’occasion de la célébration de la journée du chahid, Abdelaziz Bouteflika a lancé des messages codés sur des sujets d’actualité.

À commencer par le terrorisme. « Nos jeunes ne doivent pas se laisser entraîner par les voix qui veulent remettre en causes les acquis et réalisations du pays tant par le passé que  présentement. Ils ne doivent pas non plus, pour quelque motif idéologique ou politique que ce soit, succomber à l’illusion car l’Algérie par la grâce d’Allah, est fortement attachée à ses principales composantes identitaires avec à leur tête l’Islam », a-t-il dit en référence à ceux qui utilisent la religion pour commettre des attentats terroristes. Aux jeunes, il dira que « la véritable bataille de notre jeunesse est celle qui doit mettre fin  au sous-développement et dans laquelle elle saura faire face aux bouleversements  violents qui secouent de nombreuses parties de notre monde aujourd’hui. »

Abdelaziz Bouteflika a également profité de cette occasion pour répondre à Saïd Sadi, qui a lancé une polémique sur l’histoire du pays. « La Révolution algérienne fut celle du peuple tout entier pas celle d’une  région du territoire ou d’une autre », écrit encore Abdelaziz Bouteflika qui explique que la révolution est « portée par les seuls principes d’intégrité, de dévouement et de courage,  la volonté d’un peuple opprimé a triomphé de la stratégie d’un occupant  soutenu par de puissants alliés et une machine de guerre qui comportait même  l’armement proscrit ».

Essaid Wakli

Article précédentManifestation du 24 février de l’opposition algérienne : Quelles sont les villes concernées ?
Article suivant« Que Dieu nous garde Paris et nous protège de l’hôpital militaire d’Ain Naâdja » Par Abdou Semmar