Brabus, Carlsson, Hamann, Techart: Ces voitures personnalisées qui séduisent les milliardaires algériens

0
Advertisement

Brabus, Carlsson, Hamann, Techart, il est impossible de ne pas être intrigué par ces marques allemandes présentes au Salon International de l’Automobile d’Alger. Ces marques, quasiment inconnues en Algérie, attirent les foules. Et pas seulement des curieux. Des millionnaires et milliardaires algériens se bousculent pour les acquérir même si leurs prix exorbitants atteignent facilement les 3,5 milliards de centimes, soit quelques 300 000 Euros. 

Luxe voiture

Ces voitures de luxe personnalisées au look singulier charment les Algériens. En effet, elles sont construites par ce qu’on appelle un préparateur ou un « relookeur » de véhicules. Leur travail consiste à modifier et assurer la transformation esthétique d’un véhicule de luxe afin d’en faire un modèle unique. Brabus, par exemple, se base sur les modèles de série de Mercedes-Benz, Smart et Maybach, pour les transformer en voitures encore plus puissantes et performantes. Ces véhicules ne sont pas estampillés Mercedes ou autre. Au Salon d’Alger, de nombreux Algériens ont été épatés par les accessoires des Brabus à l’instar des jantes ou des échappements.

luxe voiture 2

« Ce sont des véhicules très appréciés par une certaine catégorie d’automobilistes algériens, à savoir ceux qui disposent d’un très fort pouvoir d’achat. Nous en avons vendu plusieurs comme cette Porsch Panamera, modifiée et relookée par Carlsson. Nous l’avons cédée dès les premiers jours de ce salon à 3,3 milliards de centimes », révèle une responsable commerciale de Cima Motors, le seul concessionnaire qui commercialise ces véhicules uniques en leur genre en Algérie. Cima Motors, qui appartient à la famille du controversé homme d’affaires Algérien Mahieddine Tahkout, a consacré presque tout un pavillon de la Safex à ces voitures. Dans chaque stand de ces préparateurs allemands, un salon VIP est mis à la disposition des clients qui souhaitent repartir avec ces voitures. « Nous avons de nombreux clients désirant acheter ces voitures, mais je ne peux pas vous communiquer les chiffres de nos ventes », assure la responsable commerciale de Cima Motors, gênée par nos questions jugées trop indiscrètes. « Nous n’avons pas compris vos questions. Nous ne pouvons vous révéler certains détails », a  insisté plus tard un autre responsable de Cima Motors voulant visiblement conserver le secret autour de ces riches algériens qui achètent ces voitures rutilantes.

Article précédentVidéo. Interview de DJ Rone, l’un des DJ les plus en vogue en Algérie
Article suivantCharge contre Soufiane Djilali: Le recul de Saïdani