blank

Suite au refus du Maroc d’organiser la CAN2015 sur son territoire en raison des craintes liées au virus Ebola, d’autres pays africains étaient dans le viseur de la CAF afin de maintenir la compétition en terre africaine.

Malheureusement, la plupart de ces pays ont répondu par la négative aux sollicitations de la Confédération Africaine de Football. L’Angola, pourtant pays hôte de la compétition en 2010 confie par la voix de John Lusevikuenoe, vice-président de la Fédération angolaise de Football son refus d’organiser la CAN 2015 dans son pays : « L’Angola ne va pas accueillir la compétition, nous n’avons pas présenté notre candidature et ce n’est pas notre volonté.»

Du côté de l’Égypte, le vice-président de la Fédération égyptienne de football Hassan Farid, rencontré par un correspondant de RFI au Caire a avoué avoir « les mêmes craintes que le Maroc » du point de vue sanitaire. Le « non » prime également pour le Nigéria et la Guinée Équatoriale.

Le Qatar, pays hôte crédible ?

Hier, des rumeurs annonçant la volonté du Qatar d’organiser la compétition ont enflammé les réseaux sociaux. Pour y mettre fin, le vice-président de la Fédération qatarienne, Saïd Al Mouhannadi avait déclaré dans la soirée : « ces rumeurs sont de fausses informations, le Qatar, un pays non africain, pour organiser la CAN n’a pas de sens.»

Pourtant, un nouveau rebondissement remet encore une fois le Qatar au cœur du débat ce jeudi. Le Cheikh Hamad ben Khalifa al-Thani est venu contredire les déclarations de son vice prédisent en annonçant : « Nous sommes prêts à apporter toute aide demandée officiellement pour accueillir la CAN. La décision reviendra à la CAF, que toutes les instances de football doivent soutenir.»

Organiser la CAN 2015 en janvier/février serait en fait une réelle aubaine pour le Qatar. L’émirat prouverait ainsi qu’il est possible d’organiser une grande compétition de football en hiver, comme ils envisageaient de le faire pour la Coupe du Monde 2022.

Le dénouement de se feuilleton rocambolesques de la CAN 2015 tarde à se faire connaitre. Le prochain épisode est attendu par le monde du football avec un impatience non dissimulée.

Article précédentLemkhazen : Les brebis de l’espoir
Article suivantA partir du 31 décembre prochain, vous ne pourrez plus utiliser les vieux billets des années 80