Augustine Okocha alias « Jay-Jay », ancien milieu emblématique de la sélection nigériane, champions d’Afrique avec le Nigeria en 1994 et ancien joueur de clubs prestigieux à l’image du PSG, Fenerbahçe ou Eintracht Francfort, s’est laissé aller au jeu des pronostics lors d’un entretien consacré au journal sportif Le Buteur. L’ancienne gloire des Super Eagles revient pour la presse sur les difficultés que rencontre son pays dans le football et donne son pronostics sur le trio qui pour lui a toutes ses chances de remporter la CAN2015. Okocha a également confié être « aussi étonné que les Algériens que Bahimi ne fasse pas partie des nominés pour le titre de meilleur joueur africain. »

Jay Jay Okocha, que devenez-vous ?
(Il sourit) Depuis que j’ai mis fin à ma carrière, je m’occupe exclusivement de mes affaires. Je suis installé au Nigeria, voilà.

C’est ce que nous ont dit des amis nigérians à vous…
Je suis entre le Nigeria et l’Inde et c’est entre ces deux pays que je fais mon business.

Le football vous intéresse-il toujours ?
Je n’ai pas tout à fait écarté l’éventualité de revenir un jour dans le monde du foot. Je n’y pense pas en ce moment. Je pourrai revenir dans le monde du football, mais pas tout de suite. Si je décide de retrouver le foot en tant qu’entraîneur, ce sera dans quelques années.

Si on parlait de la prochaine Coupe d’Afrique. Que pensez-vous de cette édition qui se jouera sans le Nigeria, le tenant du titre ?
Les 15 équipes qui se sont qualifiées à la phase finale l’ont mérité. Concernant le Nigeria, ça ne sert à rien de se lamenter. Le Nigeria était favori pour faire partie des 16 qualifiés, mais ce n’est pas le cas. Il faut chercher à comprendre ce qui n’a pas marché et corriger les erreurs, pour qu’elles ne se reproduisent plus.

En ce moment, il y a, au Nigeria, une polémique au sujet du futur entraîneur… Certains plaident pour le coach local, d’autres soutiennent qu’il faille faire appel à des sélectionneurs étrangers, pour entraîner les équipes africaines. Quel est l’avis d’Okocha ?
Le problème en Afrique, c’est que l’entraîneur local est très mal formé, par rapport au coach étranger. Le problème se trouve au niveau des responsables du sport et du football plus précisément.

Vous êtes passé par le championnat de France de Ligue1 et vous connaissez le football de l’Hexagone. Que pensez-vous des choix de la FAF qui a fait appel à Halilhodzic et à Gourcuff ?
Halilhodzic a réussi son passage à la tête de la sélection algérienne. Votre équipe nationale a réalisé un bon Mondial au Brésil. Je pense que c’est ce qui a fait que le remplaçant de Halilhodzic soit sorti aussi de l’école française de football. Les choix ont été concluants.

Le groupe 3, celui de la mort, comprend l’Algérie. On voudrait connaître votre avis…
L’Algérie a de fortes chances de passer en quarts de finale. Je dirais même que l’Algérie a la possibilité de gagner la Coupe d’Afrique. On a vu le visage que l’équipe d’Algérie a présenté lors de la dernière Coupe du monde. Elle est revenue de loin en réussissant à se passer en 8es de finale, avant de quitter le Mondial en sortant une prestation honorable. L’Algérie a aussi fait un très bon parcours lors des éliminatoires de la CAN. Ce qui dénote de la continuité dans le travail.

Quels sont vos pronostics pour la CAN- 2015 ?
Pour moi, les favoris sont l’Algérie, le Ghana, la Tunisie, sans oublier la Côte d’Ivoire qui, depuis quelque temps, fait partie des favoris. Les Ivoriens possèdent une équipe composée de joueurs de talent. Je ne comprends pas comment ils font pour rater à chaque fois leur CAN. Peut-être que l’année 2015 sera la bonne pour eux. Je ne m’attends pas à des surprises lors de la prochaine CAN, comme ce fut le cas en 2012, quand la Zambie a gagné la CAN.

Lire la suite de l’entretien sur Le Buteur 

Article précédentPourquoi cette agressivité en Algérie ?
Article suivantPourquoi chaque année 1,575 milliard de dollars quittent illicitement l’Algérie ?