Célébration du 20 août/ Bouteflika appelle à la solidarité entre le gouvernement et ses partenaires

0
Advertisement

A l’occasion de la célébration du double anniversaire du 20 août 1955 et du 20 août 1956, Abdelaziz Bouteflika a encore recours aux messages épistolaires. Le chef de l’Etat a lancé un appel public au gouvernement afin de «renouer» le dialogue et «de donner l’exemple» aux Algériens. Une allusion à la récente crise qui a conduit au limogeage de Abdelmadjid Tebboune.

«Face aux défis de l’heure, nous devons nous imprégner des valeurs de solidarité et d’unité qu’ils véhiculent et qui doivent accompagner tous les acteurs du développement, le gouvernement et ses partenaires sociaux et économiques, en vue de mobiliser toutes les énergies, créer de nouvelles ressources complétant celles du pétrole et préserver à long terme l’indépendance financière de l’Algérie et sa souveraineté sur le plan économique », indique Abdelaziz Bouteflika dans un message lu en son nom, à Tlemcen, par le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni.

«Le gouvernement et ses partenaires sociaux et économiques doivent donner l’exemple à notre peuple, par la solidarité, la mobilisation et l’unification des rangs afin que notre pays puisse investir de manière constructive dans les différentes capacités et potentialités de ses enfants», a souligné le chef de l’Etat. « Mener à bien la bataille du développement dans une conjoncture marquée par de multiples pressions extérieures et principalement par une chute vertigineuse des cours du pétrole depuis 3 ans, exige de tous les Algériens et Algériennes, quels que soient leurs postes et fonctions, de mettre à profit tous les atouts et toutes les capacités pour relever ce défi », a écrit le chef de l’Etat.

Abdelaziz Bouteflika a également rendu hommage à l’Armée dans ce message. «Le peuple algérien peut s’appuyer en toute quiétude sur l’Armée nationale populaire, héritière de l’Armée de libération nationale, particulièrement lorsqu’il s’agit de la sauvegarde de la sécurité du pays, de ses citoyens, et de son intégrité territoriale», a souligné le chef de l’Etat dans son message.

C’est le premier message public qu’Abdelaziz Bouteflika adresse aux Algériens après la polémique qui a conduit au limogeage de Abdelmadjid Tebboune trois mois seulement après sa nomination. Mais en dehors de l’appel à la «solidarité» entre le gouvernement et ses partenaires, ce qui a un lien avec les dernières luttes qui ont conduit à la crise entre le gouvernement et le FCE, il n’y a aucune prise de position claire.

 Rania Aghiles

Article précédentVidéo. Bordj Bou Arréridj/ Lynchage d’un voleur au marché aux bestiaux
Article suivantContribution/ La place du tourisme dans l’économie africaine