Les victimes de fuite de gaz se succèdent ces derniers temps en Algérie. On dénombre un grand nombre d’asphyxies au monoxyde de carbone et de décès liés à des accidents de gaz au cours du mois du février, notamment dans l’Est du pays.

Les accidents de gaz sont à l’origine d’une hécatombe. Comme chaque année, le gaz fait des dégâts en Algérie, notamment dans des habitations vétustes, où les conduites de gaz sont mal entretenues. Ce mois de février a eu son lot de victimes, notamment dans la région de l’est. Ce dimanche quatre personnes appartenant à une même famille ont trouvé la mort, en début de soirée à Annaba, après avoir accidentellement inhalé du monoxyde de carbone, nous apprend l’APS, qui cite la protection civile.

Ce ne sont malheureusement pas les seules victimes de ce fléau. Au début du mois, 4 autres personnes dont 3 d’une même famille à M’sila, sont mortes, après avoir été intoxiquées du monoxyde de carbone dégagé par un appareil de chauffage. Il s’agissait d’une maman âgée de 37 ans, de sa fille Aya, 7 ans, et de son fils Mohamed, âgés de 19 mois.

Des intoxications en série

Par chance, de nombreuses personnes ayant inhalé du monoxyde de carbone parviennent à s’en sortir. Cependant, au moins une dizaine de personnes ont dû être hospitalisées. Une famille de 9 personnes à la cité Bel-Air, au nord-ouest de la ville de Sétif, a dû être évacuée vers le service des urgences de l’hôpital. Parmi les membres de la famille se trouvait un bébé âgé d’un mois. Dans la wilaya d’Oum El-Bouaghi, 12 femmes âgées entre 28 et 75 ans ont également été hospitalisée pour avoir inhalé du monoxyde de carbone dégagé par un appareil de chauffage.

Une centaine de décès à cause du monoxyde de carbone

Ces drames sont devenus le triste quotidien des Algériens. En 2012, près de 151 personnes sont décédées après avoir inhalé du monoxyde de carbone. Ce gaz qui n’a ni couleur, ni odeur, surprend les ménages algériens, qui découvrent leur intoxication plusieurs jours après avoir inhalé du monoxyde de carbone. Les raisons de ces accidents sont nombreuses d’après la protection civile : non-conformité des équipements de chauffage, mauvaise ventilation…Les familles, inconscientes des risques encourus d’un mauvais entretien ne renforcent pas leur vigilance et s’exposent d’autant plus à ce danger domestique.