Les anciens leaders des Frères musulmans ne sont pas les bienvenus en Algérie

0
Advertisement

L’Algérie se méfie toujours de la mouvance islamiste et de ses leaders. Preuve en est, selon plusieurs sources concordantes, les autorités algériennes auraient refusé d’accueillir les sept responsables du mouvement égyptien des Frères musulmans après qu’ils aient été chassés du Qatar.

Les leaders des Frères musulmans ne sont pas les bienvenus en Algérie. L’information a été confirmée à demi-mots mercredi par des dirigeants du courant islamiste algérien.

Mercredi, le quotidien arabophone El Bilad avait révélé que trois partis islamistes algériens avaient invité les leaders des Frères musulmans en Algérie. Mais les autorités algériennes ont visiblement tout fait pour empêcher leur venue. Un quotidien tunisien a signalé que les autorités algériennes auraient exigé que les membres des Frères musulmans abandonnent toute velléité politique s’ils voulaient être accueillis en Algérie.

Selon des informations, ces sept anciens responsables des frères musulmans pourraient atterrir en Turquie. La Tunisie et le Maroc ont également donné leurs accords de principe pour les accueillir.

Elyas Nour

Article précédentRencontres cinématographiques de Bejaïa : L’histoire algérienne racontée par son cinéma
Article suivantAïd El-Adha : Des moutons moins chers que les années précédentes ?