Cheb mami et idir au festival de Nador

Deux artistes algériens sont à l’affiche de la 4ème édition du festival méditerranéen de Nador, au nord-est du Maroc, du 20 au 24 août. Cheb Mami et Idir feront danser les festivaliers au rythme du Raï et de la chanson kabyle.

Cheb Mami, « le prince du Raï » ouvrira le festival qui compte cinq concerts, le mardi 20 août. L’enfant de Saïda est déjà un habitué des festivals marocains. Il a participé en mai à celui de Rabat, le festival Mawazin des rythmes du monde, où il a chanté devant près de 120 000 fans. Le compositeur et interprète a depuis longtemps conquis les marocains avec son mélange des genres et ses diverses collaborations.

Idir, célèbre avec son Avava Inouva jouera avec d’autres noms de la chanson berbère marocaine. Le chanteur, compositeur, interprète et musicien a récemment sorti un nouvel album intitulé « Adar inu »après près de vingt ans d’attente.

Le festival de Nador regroupe chaque année, des artistes du Rif, du Maroc et des autres pays méditerranées. Cette nouvelle édition sous le thème « Nador à la rencontre du monde » a convié mis à part Cheb Mami et Idir, Jawad Imazighan, Cheb Douzi, Mostapha Terakae, Rachid Nadori, Youssef Anouar, Ramy Lapache, Abdelkader Way Way et surtout la grande chanteuse libanaise Myriam Fares.

Avec un contenu varié : musique, cinéma, poésie et arts visuels, le festival « vise à véhiculer les valeurs de tolérance, de modernité et d’ouverture et à promouvoir l’échange cultuel », annoncent les organisateurs. Une stratégie de promotion de la culture régionale rifaine et amazigh et de ses valeurs.

Article précédentAlgérie : l’inflation « m’a tuer »
Article suivantUne chorégraphe algérienne s’illustre aux Etats-Unis