mami1 Le tribunal de Bobigny (Paris) a rendu aujourd’hui vendredi son verdict dans le procès du chanteur du Rai Cheb Mami en le condamnant à 05 ans de prison ferme pour des violences causées à son ex-campagne a rapporté l’agence Reuters .

La star Algérienne du Rai a comparu hier jeudi sur cette affaire de tentative de faire avorter son ex-épouse dans sa résidence à Alger en aout 2005. Trois autres accusés jugés dans le cadre du même dossier à savoir le manager du chanteur Michel Le Corre comparaissant en prévenu libre a été condamné à 04 ans de prison ferme alors que Hicham Lazaar et Abdelkader Lallali, proches du chanteur et complices présumés des violences subies à la victime jugés par contumace ont écopé respectivement à des peines d’emprisonnement de trois et six ans. Le tribunal de Bobigny a ordonné le maintien de Cheb Mami en prison, l’arrestation de Michel Le Corre et la délivrance de mandats d’arrêt à l’encontre de ses deux proches. Lors du procès hier le chanteur Algérien est passé aux aveux sur les faits pour lesquels il est poursuivi. Cheb Mami de son vrai nom Mohamed Khelifati âgé de 42 ans est considéré parmi les précurseurs de la chanson rai en Algérie.

KAMEL AREZKI
Algerie-Focus.com