Près d’un million de personnes ont été évacuées dans les provinces côtières de l’est de la Chine, à l’approche du typhon Morakot, qui a fait trois morts et au moins 31 disparus sur l’île voisine de Taïwan, a rapporté dimanche l’agence Chine Nouvelle.

Les autorités ont procédé à l’évacuation de manière préventive de plus de 470.000 personnes dans la province du Zhejiang et de 480.000 personnes dans celle du Fujian.

Le typhon a atteint les côtes chinoises dimanche à 16H20 (08H20 GMT) à hauteur du district de Xiapu, dans le nord du Fujian, selon un communiqué de l’Administration météorologique provinciale sur son site internet.

Dans la province du Zhejiang, placée en alerte maximale en raison de vents très forts de près de 180 km/h, plus de 35.000 bateaux ont été rappelés dans les ports, selon le Centre de contrôle provincial des inondations.

Un cargo, avec avec huit personnes à son bord, se trouvait en difficultés au large du Fujian, a indiqué l’agence Chine Nouvelle.

Par ailleurs, plus au sud, au large de l’île de Hainan, où sévissait la tempête tropicale Goni, 156 marins ont été sauvés mais dix sont toujours portés disparus.

Après avoir frappé l’île de Taïwan, Morakot (« Emeraude » en thaïlandais) — le huitième typhon de l’année en Chine — s’est dirigé vers le continent chinois, a précisé un communiqué publié sur le site internet de l’Administration météorologique chinoise.

Selon les services météorologiques chinois, le typhon, qui perdu un peu de sa puissance, devrait atteindre le continent chinois à partir de dimanche après-midi et le Zhejiang et le Fujian devraient connaître de fortes pluies et être affectées par des des vents très forts.

Un grand nombre de routes ont déjà été fermées au Zhejiang et une quarantaine de vols ont été annulés à l’aéroport de Wenzhou.

A certains endroits, des inondations et des glissements de terrain ont coupé les voies de communication, a rapporté Chine Nouvelle.

Plus au nord, la métropole financière et économique de Shanghai devrait également être affectée par les intempéries, selon les services météorologiques de la ville.

Durant le week-end, dans l’île de Taïwan, le typhon a fait trois morts et au moins 31 disparus.

Le sud de l’île a été particulièrement touché avec 2.500 millimètres de précipitations dans le district de Pingtung.

Au moins 1.200 soldats ont été mobilisés pour venir en aide à des milliers d’habitants qui se trouvent piégés par les pires inondations depuis 50 ans, selon le ministère de la Défense.

En août 1959, un typhon avait fait 667 morts et 1.000 disparus.

Le typhon Morakot a causé à Taïwan des dégâts d’au moins 832 millions de dollars taïwanais (26 millions USD) dans le secteur agricole et plus d’un million de foyers étaient privés d’électricité, selon des responsables locaux.

Article précédentHonduras: le régime de facto refuse la venue d'une mission de l'OEA
Article suivantHugo Chávez et les médias privés.