Ils sont pas moins de 453 000 véhicules à emprunter les routes de la capitale chaque jour aux heures de pointe. C’est ce qu’indiquent des statistiques de la Direction des transports de la wilaya.

Si 128 000 véhicules appartiennent aux Algérois, près de 325 000 véhicules entrent à Alger par ses différents accès, Sud, Est et Ouest. Ce n’est pas tant le chiffre qui est ahurissant, mais le réseau routier qui n’est pas conçu pour accueillir un aussi grand nombre de véhicules. Il faut dire que l’absence de moyens de transport public performants fait que les automobilistes sont, dans la majorité des cas, obligés de prendre leurs propres voitures.

Le lancement du métro d’Alger et du tramway a fait beaucoup de bien pour les habitants de la région Est d’Alger. Ils sont près de 90 000 à emprunter le premier et 70 000 le second chaque jour. Un chiffre amené à augmenter avec la livraison des extensions.

L’Etat prévoit, ainsi, d’étendre le réseau du tramway jusqu’à Bir Mourad Raïs. Mais pour l’instant, le projet n’a pas encore été lancé même si l’étude est terminée.

La multiplication des moyens de transport et l’amélioration de leurs prestations sont les seuls moyens efficaces pour atténuer les effets de la congestion des routes. D’ici là, les automobilistes doivent prendre leur mal en patience.

Elyas Nour