L’armée est à nouveau au coeur d’une vive polémique. Encore une fois, l’armée algérienne est sévèrement critiquée et attaquée par un homme politique algérien. Effectivement, Abdelaziz Belkhadem s’exprimera ce jeudi soir sur la chaîne de télévision privée Echorouk TV sur de nombreux sujets qui font l’actualité nationale. 

Jusque là rien d’anormal. Sauf que cette fois-ci, Belkhadem parlera ouvertement de sa relation avec l’establishment militaire Algérien. Pis encore, il n’hésitera au cours de cet entretien de s’en prendre violemment aux « hauts gradés de l’armée qui appartiennent au courant éradicateur », nous apprennent des journalistes d’Echorouk TV. Belkhadem ne manque donc pas de remettre en cause ces « généraux » éradicateurs qui prônent l’élimination du courant islamiste en Algérie et la fin de la Réconciliation Nationale.

« Je ne suis pas heureux de la présence d’éradicateurs au sein de l’armée et eux ne sont pas contents de ma présence au sein du pouvoir », a-t-il reconnu au cours de cette émission qui sera diffusée ce soir à 21 H 30. Abdelaziz Belkhadem, l’ancien secrétaire général du FLN, a critiqué ainsi les « positions de certains généraux » de l’armée, mais il a pris le soin de distinguer entre leurs positions et celle de l’institution militaire algérienne. Ceci dit, il n’a pas manqué de rappeler l’armée algérienne à l’ordre en faisant savoir qu’il est temps qu’elle assume uniquement « les missions que lui attribue la Constitution » de notre pays.

Belkhadem a défié ainsi directement les généraux de l’armée algérienne. Il va falloir s’attendre donc à une nouvelle polémique. Mais l’ancien patron du FLN n’a pas hésité aussi à critiquer Sellal, le directeur de campagne d’Abdelaziz Bouteflika, pour ses blagues de mauvais goûts et ses provocations incessantes.

Article précédentNouveau partenariat industriel signé entre Sonelgaz et General Electric
Article suivantLe « mandat transition » de Zeroual : une solution plébiscitée par les internautes algériens