L’Algérie ne veut pas dépendre continuellement des opérateurs étrangers dans le secteur du bâtiment. Dans ce contexte, les autorités jugent nécessaires de promouvoir « les bras algériens » dans ce secteur stratégique.

 

Le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, a expliqué à ce sujet que la promotion des  compétences algériennes dans l’opération de construction est aujourd’hui une priorité. La construction avec des « bras algériens constitue une chose vitale et très importante », a-t-il indiqué au quatrième colloque de l’Association nationale des ingénieurs de l’institut national supérieur de formation en bâtiment.

 

A ce titre, il a demandé à cette organisation d’élargir son activité pour toucher les infrastructures de base car le domaine du bâtiment, a-t-il souligné,  touche aussi les travaux publics, les infrastructures de l’hydraulique, touristiques et autres.

 

La Rédaction 

Article précédentUSM EL Harrach : des joueurs et supporters agressés à Béchar
Article suivantDes dizaines d’Algériens ont épousé la religion chrétienne en 2 ans