La politique d’industrialisation lancée par le gouvernement ne donne apparemment pas de résultats notables. La preuve est que le secteur de la production de médicaments n’a pas réussi à réduire la facture d’importation. Pire, elle a bondi de 5 %  en 2016 par rapport à l’année d’avant, annonce le CNIS (Centre national de l’information et des statistiques), dépendant des douanes.

Ainsi, la valeur des importations de ces produits a grimpé à 1,84 milliard de dollars (md usd) entre début janvier et fin novembre 2016, contre 1,74 md usd à la même période de 2015, soit une augmentation de 5,54%, précise la même source.

Par contre, les quantités importées ont reculé de plus de 10,4% en s’établissant à 21.557 tonnes (t) contre 24.064 t. Par catégorie de produits, la facture des médicaments à usage humain s’est chiffrée à 1,73 md usd contre 1,65 md usd (+4,8%), tandis que les quantités importées ont baissé à 19.258 t contre 21.962 t (-12,3%).

Les importations de produits parapharmaceutiques (pansements  adhésifs, gazes, réactifs…) ont augmenté à 73,25 millions usd (1.697 t) contre 60,22 millions usd (1.466 t), soit une hausse de 21,64% en valeur et de 15,7% en volume.

Essaïd Wakli

Article précédentPrise d’otage de Tiguentourine/ L’opération a été préparée pendant cinq ans
Article suivantIntempéries/ Pertes humaines, dégâts matériels considérables et routes coupées