« Jamais Soumise » est le témoignage percutant de Zohra, une Algérienne qui a vécu pendant plus de 20 ans, dans l’enfer de l’obscurantisme, de la violence et du mépris. Un véritable calvaire et une atroce souffrance, voilà ce que nous relate l’écrivaine dans son livre, publié par les éditions Ring. Jamais Soumise est l’histoire d’une femme qui n’a jamais baissé les bras et qui a fini par sauver ses filles des griffes de la violence.   

«Cet ouvrage est dédié à toutes ces femmes, tous ces enfants et tous ces hommes dans le monde qui subissent la violence sous toutes ses formes. Même si cette histoire est la mienne, je ne souhaite pas qu’elle se cantonne à mon empreinte personnelle, ni à celle d’un peuple unique », déclare Zohra, l’auteure du livre. « Jamais Soumise » raconte l’histoire d’une jeunette algérienne, envoyée de force en Algérie, par ses parents, alors qu’elle vivait en France depuis sa tendre enfance. Voulant punir leur fille et lui assurer une « sévère correction » en raison de son adolescence difficile, les parents de Zohra ont décidé de la ramener au bled et la marier de force à un proche. C’est là qu’une vie remplie de souffrance et de soumission commence pour la jeune femme qui ne voulait pas se résigner à mener cette existence.

Dans son village de Kabylie, Zohra a subi le poids des coutumes ancestrales archaïques. Pendant 20 longues années, elle a été contrainte de faire face à la violence physique et psychologique, mais elle n’a jamais baissé les bras. «Convaincue d’être née pour libérer les femmes victimes de violences de leur quotidien », comme elle le souligne au site Huffington Post, Zohra a préféré mener son combat en se remettant à l’écriture et en «couchant sur papier toutes ces années de drame et de souffrance pour rendre hommage à mes filles », écrit-elle.

« Jamais Soumise » est un livre qui adresse un message d’espoir, à cœur ouvert, à toutes les personnes victimes de violences et d’oppression. L’auteure avoue que grâce à ce livre, elle peut témoigner de ce combat «pour que ceux qui sont persécutés sachent qu’il est possible de le vaincre et que jamais on ne doit se résigner. Je souhaite que mon témoignage traverse les mers, les océans et les déserts, avec un seul message : ne jamais perdre l’espoir de s’en sortir ». Zohra est convaincue que la vie est un éternel combat et que rien n’est acquis d’avance, l’essentiel est de ne jamais perdre espoir et d’aller constamment de l’avant quel que soit les échecs rencontrés.

Nourhane S. 

Article précédentBaccalauréat 2015/ Moins de 47% de taux de réussite selon le CLA
Article suivantAffaire de non-jeûneurs à Oran/ La DGSN dément et livre sa version