Organisation mondiale de la santé

Après la propagation du mutant « Omicron » dans de nombreux pays, l’ Organisation mondiale de la santé en a attribué la raison à plusieurs facteurs, dont des mutations qui lui permettent de se fixer plus facilement aux cellules humaines portées par le mutant.

La chef de l’équipe technique de l’Unité des maladies d’urgence de l’Organisation mondiale de la santé, Maria Van Kerkhove, a recommandé aux gens d’éviter de s’exposer au virus et d’essayer de contrôler sa transmission.

Parmi les raisons qui ont contribué à la propagation de la nouvelle mutation, le même responsable a évoqué, selon un communiqué de l’organisation, la fuite immunitaire, ce qui signifie que l’infection peut se répéter chez ceux qui ont été précédemment infectés et ceux qui ont été vaccinés.

La même porte-parole a confirmé qu’il existe également une autre raison, à savoir que nous assistons à une prolifération d’omicron dans les voies respiratoires supérieures, qui diffère en cela de Delta et d’autres mutants.

Elle a expliqué que la propagation d’ Omicron est également liée à un mélange accru de personnes, passant plus de temps dans des endroits fermés en hiver dans l’hémisphère nord, et ne respectant pas les mesures préventives telles que la distanciation physique.

Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé avait précédemment déclaré: « Le mutant Omicron se propage à un rythme que nous n’avons jamais vu auparavant avec aucun autre mutant. »