Des Algériens lancent une pétition pour des poursuites judiciaires contre Amara Benyounes

0
Advertisement

Le chef du parti MPA (Mouvement populaire algérien) et Ministre du développement industriel, Amara Benyounes, ne cesse de provoquer l’ire de beaucoup d’Algériens. Ses plus récentes déclarations, relatives à l’élection présidentielle du 17 avril prochain et à la décision du Chef de l’Etat sortant, Abdelaziz Bouteflika de briguer un quatrième mandat, ont exacerbé plus d’un.

Amara Benyounes a suscité un tel agacement chez de nombreux citoyens algériens, qu’ils ont même décidé de lancer une pétition circule sur Internet afin de recueillir des signatures pour qu’une action judiciaire soit lancée, pour « insulte », à l’encontre de l’ancien cadre du RCD (Rassemblement pour la culture et la démocratie).

En effet, plusieurs Algériens se sentent insultés par les plus récents propos de Benyounes à l’encontre de ceux qui s’opposent au 4ème mandat. Il y a, en premier lieu, cette déclaration, émise le 26 janvier lorsqu’il a affirmé : «La plupart de ceux, que vous appelez opposants, sont des mécontents. Ce sont des personnes qui étaient, pendant des années, dans le pouvoir et qui n’avaient jamais rien dit. Tout se passait très bien jusqu’au jour où le pouvoir a décidé de les mettre dehors. Enfin, jusqu’au jour où ils ont été éjectés du système».

Deux jours plus tard, Amara Benyounes lance également : «Le cerveau de Bouteflika fonctionne mieux que tous nos cerveaux réunis». Une remarque qui a fait rire plus d’une personne. Le SG du MPA est l’un des défenseurs les plus acharnés du 4ème mandat, allant jusqu’à défendre pour la première fois le droit des handicapés à se porter candidat. Il a atteint un point culminant lors d’un meeting politique qu’il a animé le 1er mars dernier à Bab El Oued où il a été très offensif. Selon Amara, les «mécontents» qui, le même jour avaient organisé un sit-in à la place Audin – un rassemblement réprimé par la police – n’étaient que «douze ou treize». Benyounes défend bec et ongle le «bilan» de Bouteflika. Et ses déclarations sont de plus en plus acerbes envers ses détracteurs.

Elyas Nour

Article précédentAlger : 10 membres du Mouvement « Barakat! » demandent à Mourad Medelci d’annuler la candidature de Bouteflika
Article suivantVidéo. Ali Benflis : « mes supporters ne vont pas se taire si leurs voix seront volées »