Plusieurs familles algériennes installées à Gaza vont être rapatriées en Algérie. Par mesure de sécurité, les autorités algériennes ont préféré sauver ces ressortissants algériens des attaques de l’armée israélienne dans les territoires palestiniens. 

Les onze familles algériennes rapatriées des territoires palestiniens ont atterri aujourd’hui en Égypte, au Caire, et ont pris cette après-midi un avion pour rentrer en Algérie, a annoncé ce matin la radio nationale. Ces citoyens algériens devraient arriver vers 17 H à Alger. L’ambassadeur d’Algérie au Caire, Nadir Larbaoui, qui a géré le départ de ces familles des territoires palestiniens, a indiqué que toutes les mesures ont été prises pour la prise en charge des familles, qui comptent au total 65 membres selon la radio nationale.

Par ailleurs l’Algérie, qui a condamné l’attaque israélienne, a envoyé son ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, à la réunion de la Ligue Arabe qui s’est déroulée au Caire lundi. Une réunion qui a appuyé la proposition de cessez-le-feu, et durant laquelle le chef de la diplomatie algérienne a appelé la communauté internationale à exiger l’arrêt des attaques israéliennes. En outre, l’Égypte a proposé une trêve à Israël et au Hamas. Si les autorités israéliennes se sont rangées derrière cette trêve, le Hamas a quant à lui refusé toute négociation.

Entre Israël et la Palestine, le conflit ne cesse de s’envenimer : le bilan actuel de l’opération « Bordure protectrice » est de 207 morts et 1500 blessés palestiniens. Ce mercredi encore les attaques d’Israël se poursuivent. L’armée israélienne a d’ailleurs prévenu par le biais de tracts et de SMS envoyés à 100 000 Palestiniens qu’elle réitérerait prochainement ses attaques, et leur a donc préconisé d’évacuer leur domicile.