L’information est confirmée. La Présidence de la République « rappelle » officiellement Amar Bendjemaa, ambassadeur d’Algérie en France. Cela signifie clairement  qu’il vient d’être limogé. Cette décision a suscité un certain désarroi dans les milieux diplomatiques. 

Abdelaziz Bouteflika a sévi contre ce diplomate qui s’est retrouvé, depuis le début du Forum des affaires et de l’investissement en Afrique, au cœur d’une vive polémique en raison des accréditations accordées à certains personnages connus pour leur position hostile à l’égard de l’Algérie. Mais selon nos sources, aucune raison « officielle » n’a été avancée par la Présidence de la République pour justifier ce limogeage.

Il est possible que d’autres motifs plus secrets soient à l’origine de cette décision. Pour rappel, Amar Bendjemaa, a pris ses fonctions en toute discrétion le 30 septembre 2013. Il avait remplace Missoum Sbih.

Amar Bendjemaa a été secrétaire général du ministère des Affaires étrangères avant d’être nommé ambassadeur à Tokyo, puis à Bruxelles. Personne aux AE n’a jamais mis en doute ses compétences. Il semble, d’après nos informations, avoir fait les frais d’un bras-de-fer qui oppose des lobbys au sein du palais d’El-Mouradia. Des personnages influents veulent, selon toute vraisemblance, s’accaparer du poste d’ambassadeur d’Algérie en France.

Article précédentExclusif. Détournements de logements/ La justice impuissante face à l’entourage de Tayeb Louh
Article suivantWEB TV/ Cette start-up Algérienne qui veut concurrencer Skype, Viber et les autres géants de l’internet