Les services de la sûreté de la wilaya d’Alger ont procédé à l’arrestation de quatre personnes en possession de pas moins de 1000 comprimés de Subutex, un substitut à l’héroïne, à Baraki, dans la wilaya d’Alger.

Les quatre personnes arrêtées sont âgées entre 30 et 50 ans. Ce sont tous des récidivistes. La police signale que ce réseau a des ramifications à l’étranger. Les mis en cause seront poursuivis pour importation et commercialisation de drogue dure. Il faut dire qu’en plus de l’héroïne et la cocaïne, dont les quantités saisies sont en hausse, les services de sécurité mettent épisodiquement la main sur de nouvelles drogues.

Le Subutex est un médicament contenant une substance proche de la morphine. Il est utilisé dans les prises en charge des patients accoutumés à l’héroïne et aux autres opiacés lors des cures de désintoxication.

Les quantités saisies par la police sont d’une valeur de 12 millions de dinars (1,2 milliards de centimes), indique-t-on. Le comprimé est vendu sur le marché national entre 4000 et 16 000 dinars en fonction du grammage. En France, par exemple, la boite de sept comprimés de Subutex 0,4 mg est cédée en pharmacie contre 1,81 euros (environ 200 dinars au taux de change officiel). Celle du Subutex 8 mg, le plus puissant, est vendu à 15,94 euros. Pour dire que la marge bénéficiaire est énorme pour ces dealers.

Elyas Nour