L’Algérie abritera le 1 et le 2 décembre prochain, à l’hôtel Hilton, une importante rencontre d’affaires algéro-française. La rencontre interviendra à l’occasion de la visite en Algérie d’une délégation économique française des régions : Province, Alpes et Côte d’Azur (PACA), conduite par l’Association Euro-méditerranéenne des Agences de promotion de l’investissement (ANIMA).

Sous le thème « mieux comprendre le marché algérien, identifier des opportunités d’affaires et trouver des partenaires », l’hôtel Hilton abritera le 1 et le 2 décembre prochain une importante rencontre algéro-française. La rencontre intervient à l’occasion de « la visite en Algérie d’une délégation économique française des régions : Province, Alpes et Côte d’Azur (PACA), conduite par l’Association Euro-méditerranéenne des Agences de promotion de l’investissement (ANIMA) », précise le communiqué publié sur le site de la Chambre Algérienne de Commerce et de l’Industrie.

Vers un meilleur partenariat algéro-français

La rencontre qui verra la participation de plusieurs opérateurs économiques des deux pays est organisée sous le thème « mieux comprendre le marché algérien, identifier des opportunités d’affaires et trouver des partenaires ». Plusieurs acteurs activant dans différents secteurs dont  l’environnement et l’énergie renouvelables, la cosmétique et la chimie des matériaux, la formation professionnelle, la logistique et technologie de l’informatique et des télécommunications pourront profiter de ce rendez-vous économique important pour envisager des opportunités d’affaires et d’investissement en Algérie, échanger des expériences et renforcer le partenariat entre les deux pays. Cet événement vise à favoriser le développement de partenariats et d’investissements entre les acteurs économiques des deux pays sera l’occasion de créer un meilleur échange afin d’examiner la possibilité de créer des projets communs et d’échanger leurs savoir-faire et leurs expériences dans plusieurs secteurs. Par ce genre d’évènements, la France exprime son souhait de rester le premier partenaire économique de l’Algérie. Rappelons que le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius  qui était en visite à Alger le 9 juin dernier, lors d’une rencontre avec le ministre algérien de l’Industrie, Abdessalem Bouchouareb que « pour la France, l’Algérie n’est pas juste un marché mais bel et bien un partenaire ».

Nourhane. S.