Education nationale: Les conditions à remplir pour devenir enseignant

0
Advertisement

Le dépôt des dossiers pour le recrutement de nouveaux enseignants dans les trois paliers de l’Education nationale commence ce mercredi. Des milliers de jeunes algériens, garçons et filles, vont converger vers les directions de l’Education du pays pour tenter de décrocher un des 19200 postes disponibles. Les auditions auront lieu le 27 du mois en cours, avant que les examens ne déterminent les heureux élus dans les prochaines semaines.

Avant de recevoir les candidatures, le ministère de l’Education nationale a précisé, dans un communiqué, les conditions du concours. Sont donc acceptés les diplômés de l’enseignement supérieur qui disposent d’une licence ou d’un master pour les diplômés du LMD. Par contre, pour certaines filières, des spécialisations sont exigées. Exemple : Pour enseigner le tamazight, il faut être titulaire d’une licence dans la matière. Il en est de même pour les profs de physique, de chimie ou encore de mécanique, pour ce qui est du secondaire.

Lors du recrutement de cette année, la priorité sera donnée aux enseignants vacataires ou contractuels. Des notes d’encouragement sont mises en place pour motiver cette catégorie à rentabiliser leur expérience.

Les heureux admis vont passer une période de formation qui leur permettra de se mettre au diapason du système éducatif. Une manière également d’éviter les erreurs de l’année passée, lorsque des milliers de nouveaux enseignants se sont retrouvés confrontés à un monde qui leur est totalement étranger.

Essaïd Wakli

Article précédentAlgérie : l’opposition réclame une commission électorale indépendante
Article suivantMusique: Le Sahitou Band ou le désir de renouveau