Embouteillages / Le train qui va désengorger le Sud-ouest d’Alger

0
Advertisement

 

Une nouvelle ligne ferroviaire, reliant la commune de Birtouta, dans le Sud d’Alger, à celle de Zeralda, à l’Ouest, va être mise en service au mois de décembre prochain.

Longue de 21 kilomètres, cette ligne va régler énormément de problèmes liés au transport que ce soit pour les automobilistes ou ceux qui ont l’habitude de prendre le bus. Il faut noter aussi que les étudiants inscrits à l’université de Blida et les habitants l’axe Staoueli–Zeralda trouvaient auparavant d’énormes difficultés pour rejoindre leur université. On peut citer aussi les centaines d’employés habitant cette région exerçant au niveau des zones industrielles de la wilaya de Blida par exemple. Ça sera, à coup sur, une véritable bouffée d’oxygène pour l’Ouest d’Alger.

Cinq stations

Il faut préciser que ce projet, dont les chantiers seront inspectés par le Ministre des transports, Boudjemaa Talai, qui a insisté sur le respect des délais, a été confié à deux entreprises, l’une algérienne Infrarail et l’autre turque Yapimerkezi. Cette nouvelle ligne sera équipée de cinq gares, à savoir Birtouta, Tessala El Mardja, Sidi Abdellah, pôle universitaire de sidi Abdellah et Zéralda. Il faut savoir qu’une personne se trouvant à Alger centre pourra rejoindre Zeralda par ce train, en prenant la ligne Alger–Blida pour s’arrêter à Birtouta. «Le gain est triple. Birtouta est reliée déjà au réseau ferré national et constituera un rond-point, voire un trait d’union qui permettra de faire la jonction entre plusieurs wilayas et Alger Ouest sans pour autant rejoindre Alger Centre», a indiqué dans un rapport l’Agence nationale d’études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (Anesrif).

Elyas Nour

Article précédentAlgérie / Le gouvernement impuissant face aux mosquées salafistes
Article suivantEducation/ 51,2% des élèves suivent des cours de soutien scolaire en Algérie