Selon les derniers chiffres avancés, hier dimanche, par le directeur général de l’emploi au ministère du Travail, Fodil Zaidi, à l’issue d’une rencontre nationale des directeurs de wilayas de l’emploi, la demande d’emploi en Algérie «se féminise de plus en plus». Sur les 300.000 demandeurs d’emploi (classique et contrat de travail aidé) insérés dans le marché du travail par l’ANEM depuis le début de l’année 2015, plus de 28% sont des femmes.

Selon un rapport réalisé en 2014, par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), le taux de chômage chez les femmes en Algérie est assez élevé. Il s’élève, en effet, 37,5%. Ce taux important expliquerait peut-être les chiffres avancés par M. Zaidi indiquant que «la part des femmes dans la demande enregistrée est passée de 19,4% en 2010 à 30% en 2012 et plus de 28% en 2014″.

Les femmes seraient de plus en plus intéressées par trouver un emploi, recouvrer leur indépendance financière et être productives puisque sur les 300 000 demandeurs d’emploi placés par l’ANEM durant les 10 premiers mois de l’année en cours, 28% sont des femmes, soit plus de 84 000 algériennes.

Nourhane S.

Article précédentEmploi/ 1.532.495 d’Algériens cherchent du travail depuis le début de cette année
Article suivantLPP/ Début de l’opération du choix des sites ce mardi