La population algérienne devrait vieillir plus rapidement qu’on le pense. En 2040, un Algérien sur cinq aura plus de 60 ans, soit la même proportion qu’en France aujourd’hui”, ont estimé des universitaires lors d’un colloque international sur les nouveaux enjeux de la vieillesse, organisé à Tizi-Ouzou.

Malgré une population très jeune, l’Algérie va vivre un choc démographique, et l’âge moyen des Algériens devrait considérablement augmenter dans les 40 prochaines années. C’est l’une des hypothèses évoquées lors de ce colloque réunissant des chercheurs de plusieurs pays. Lallouna Tillou, psychologue clinicienne et maître assistante à l’FSHS de l’université de Tizi Ouzou, a expliqué au quotidien Liberté qu’elle prévoyait pour 2050, un taux des personnes âgées à environ 22% de la population algérienne qui avoisinera les 50 millions d’habitants.

Ce constat avait déjà été fait par l’Institut national des études démographiques français (INED) qui s’était intéressé au vieillissement de la population en Algérie. L’INED avait de son côté estimé, qu’en 2050, l’âge médian en Algérie sera proche de celui du Japon aujourd’hui, qui est actuellement le plus élevé du monde.

Article précédentL’Algérie fait partie des Etats les plus corrompus au monde
Article suivantUne grève de la faim pour un emploi à Hassi Messaoud