La laïcité n’est pas une idée si rejetée que cela en Algérie. Preuve en est, au moins 40, 5 % des Algériens sont « tout à fait d’accord » avec  la séparation entre le religieux et le politique, affirme une enquête d’opinion réalisée par l’agence tunisienne Sigma Conseil, menée en partenariat avec l’Observatoire arabe des religions et des libertés (OARL) et la fondation allemande Konrad Adenauer, indique France TV Infodes Algériens interrogés affirment être «pas du tout d’accord» pour une séparation entre le religieux et le politique. Cependant, les Algériens affichent leur conservatisme religieux car 62,9% des sondés approuvent l’application de la charia comme unique source des lois. L’Algérie fait partie ainsi « des pays qui peuvent être très conservateurs sans adhérer à l’islam politique », explique à ce propos Mohamed Haddad, le président de l’Observatoire arabe des religions et des libertés.

A noter que l’enquête a été réalisée dans cinq pays d’Afrique du Nord, à savoir l’Algérie, la Tunisie, la Libye, le Maroc et l’Egypte.

Article précédentHabitat/ Les Algériens qui auront leurs logements avant le ramadan
Article suivantPas de classes, pas d’enseignants : les enfants stigmatisés de l’Algérie Profonde