Entreprises/ Le «Trophée Export» 2016 décerné à Faderco SPA  

0
Advertisement

Faderco SPA est une entreprise familiale dont les produits sont très connus du grand public au travers de ses différentes marques Cotex, Awane ou encore les couches bébé Bimbies.

La 14 éme édition du trophée de la meilleure entreprise algérienne exportatrice hors hydrocarbures s’est déroulée, le 7 juin dernier, à l’hotel Aurassi à Alger. Organisée chaque année par le «club export» du World Trade Center Algeria (WTCA), le «Trophée Export » a été décerné au  titre de l’année 2016 à Faderco SPA.

Créée en 1986, le lauréat de cette année, Faderco SPA, n’a cessé d’évoluer et de se diversifier pour devenir la plus importante entreprise algérienne spécialisée dans les produits d’hygiène corporelle et domestique. Elle dispose aujourd’hui de trois sites de production à Setif, Oued Smar et aux Eucalytus (Alger) sur lesquels elle emploie près de 2000 personnes .

Présent désormais sur les marchés internationaux, le groupe Faderco a exporté, en 2017, plus de 5000 tonnes de bobines mères de papier vers les pays européens (France, Espagne, Grèce et Irlande). Selon le directeur général de Faderco SPA, Amor Habès, Faderco exporte également, depuis quelques années, des produits finis vers les marché africains (Tunisie, Maroc, Mauritanie, Cote d’Ivoire et Togo).

«Le terme d’export est dépassé. Ce dont nous devons parler aujourd’hui, c’est d’internationalisation et de présence sur les marchés étrangers à travers le partenariat», a déclaré, lors de la réception du trophée par son entreprise, le DG de Faderco SPA.

Un prix d’encouragement pour Brandt Algérie

Le prix spécial du jury a été remporté par la Sarl Prolipos de Ain M’lila, spécialisée dans le l’agroalimentaire, les produits de conditionnement et le raffinage des huiles végétales avec une capacité de production de 450 tonnes par jour.

Le prix d’encouragement, est revenu cette année à Brandt Algérie, filiale du groupe Cevital, qui ambitionne d’employer 7500 personnes dans son pôle en cours de développement de Sétif. Brandt Algérie s’est fixée pour objectif «d’exporter 90% de sa production d’ici 2020, et les 10% de production suffiront pour couvrir les besoins du marché national», a confirmé le PDG du groupe Cevital, Issad Rebrab.

Ahmed Tibaoui : «Confiance dans le savoir faire algérien»

Pour M. Ahmed Antri Tibaoui, directeur général du WTCA, «la conjoncture économique mondiale d’aujourd’hui nous impose de diversifier notre économie. Cette diversification ne se fera pas sans les entreprises algériennes productrices qui doivent être incitées à se développer. Un développement qui s’entend d’abord par un positionnement plus dynamique sur le marché national, dans le but de substituer des produits habituellement importés par des productions locales, mais également par une présence accrue sur les marchés internationaux. Cela suppose des productions de qualité répondant aux normes internationales, une bonne connaissance des processus du commerce et de l’investissement dans le monde et d’une façon générale un esprit conquérant et une confiance renouvelée dans le savoir-faire algérien».

Hassan Haddouche

Article précédentAttentat de Londres/ 130 imams refusent d’inhumer les trois assaillants
Article suivantHydrocarbures/ Sonatrach et ENI se retrouvent