Un jeune algérien étudiant en France a été contraint par les agents de sécurité du stade de Nice, lors de la rencontre Espagne – Turquie (Euro 2016), d’ôter le maillot de l’équipe nationale d’Algérie pour pouvoir accéder au stade.       

C’est une histoire incroyable que le jeune Mohamed. L, 26 ans, a raconté à nos confrères du journal sportif «La gazette du Fennec». « C’est une sorte de racisme », a-t-il indiqué en ajoutant que les consignes étaient strictes : « pas de maillots des équipes du Maghreb dans le stade de Nice » a-t-il expliqué en rapportant les propos de l’un des agents de sécurité du stade.

Une grande amertume transparaissait du témoignage du jeune Mohamed qui a ressenti une grande frustration après avoir remarqué les supporteurs des autres  régions du monde en train d’arborer sans aucun complexe les maillots de leurs sélections nationales respectives.

Voici le récit intégral de la mésaventure de ce jeune compatriote :

« J’ai eu le plaisir d’aller voir vendredi soir à Nice, une belle affiche de l’EURO entre l’Espagne et la Turquie, en compagnie de trois amis. La « Roja » développe pour moi le plus beau football du monde. Tandis que les supporters turcs sont connus pour leur fanatisme et l’ambiance folle dans leurs stades. Tous les éléments étaient donc réunis pour passer une bonne soirée dans le très beau stade de l’Allianz Riviera de la ville de Nice.

Malheureusement, tout ne s’est pas passé comme prévu. Les problèmes ont commencé lors de mon entrée dans le stade. Accompagnant un de mes amis pour déposer un sac dans la consigne à valises, un agent de la sécurité m’a interpelé et m’a prévenu qu’il me serait impossible de rentrer dans l’enceinte niçoise avec mon maillot de l’Algérie. Un autre est arrivé ensuite et m’a ordonné de l’enlever. Ce dernier a expliqué à l’un de mes amis que « les maillots du Maghreb sont interdis ».

J’ai voulu conserver mon maillot sous mon pull mais cela n’a pas été possible. Calmé et conseillé par mes amis pour ne pas envenimer la situation, j’ai respecté l’ordre donné. Pour éviter d’attirer l’œil de la foule, je me suis caché derrière la consigne pour enlever discrètement mon maillot et le ranger dans la consigne. Malheureusement, j’étais déjà repéré. Au moment de passer devant la fouille corporel, l’officier m’a demandé de regarder sous mon pull. J’ai répondu sèchement : « Ne vous inquiétez pas, je l’ai enlevé mon maillot. Je suis torse nu en-dessous ».

Me sentant rejeté et attristé par cette situation, mes amis n’ont pas manqué de me remonter le moral et de me redonner le sourire. Eux-mêmes, étaient dans l’incompréhension. Un sentiment amplifié en voyant dans le stade des supporters avec des maillots du Mexique, des Etats-Unis ou bien de la Colombie. Pourquoi eux, ont le droit de représenter leurs couleurs et pas moi ?

Heureusement que le spectacle était au rendez-vous sur le terrain et dans les tribunes. Une belle victoire de l’Espagne, une belle ambiance et des buts pour notre plus grand plaisir.

Récit de Mohamed L, le vendredi 17 juin 2016 à Nice

Article précédentGuerre de libération/L’Algérie a recensé 2000 prisonniers algériens disparus
Article suivantIl a été interdit de parole au Parlement/Sellal réclame la tête du député « spécifique » Tahar Missoum