Les élèves en fin de cycle primaire, moyen et secondaire, passeront, selon toute vraisemblance, leurs examens dans de meilleurs conditions matérielles. C’est ce qu’a révélé, hier, le quotidien El Khabar qui affirmait détenir une copie du «manuel des centres d’examens» élaboré par l’Office nationale des examens et concours (ONEC) à l’endroit de ceux qui seront désignés directeurs de ces centres.

A cet effet, on apprend que ces derniers auront l’obligation de doter les centres d’examens de climatiseurs, d’installer des stores aux fenêtres  et de mettre à la disposition des candidats aux examens de Cinquième, BEM et Bac, de l’eau fraîche. Tout sera fait pour que les candidats puissent passer leurs examens dans les meilleures conditions.

Par ailleurs, le responsable du centre d’examen devra libérer une pièce où seront entreposées les affaires des candidats, y compris les téléphones portables. Ils n’auront pas le droit de faire accéder un quelconque appareil, cahier ou sac.

Le manuel aborde également le volet surveillance et organisation de ces examens. Le directeur de centre ne devrait pas résider dans la commune d’exercice. Il doit occuper les lieux trois jours avant l’examen.

La surveillance des lieux y compris la nuit est exigée. Aucun étranger ne devrait y entrer jusqu’à la fin des examens. Les surveillants du Bac doivent être, pour leur part, d’une autre wilaya. La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, veut faire en sorte pour que les scandales des années passées relatives à la triche ne se reproduisent pas.

Elyas Nour