La société de notation financière américaine Standard & Poors a publié sa nouvelle grille de notation des pays du Maghreb.

Le Maroc a vu sa note relevée à long terme de BB+ à BBB-, ce qui lui permet d’accéder à la liste des pays dits investment grade. Cela signifie aussi que ce dernier représente un niveau de risque faible, du moins du point de vue de sa stabilité pour les investissements financiers (contraction et remboursement de dettes).

Standard & Poors a également rehaussé les indices du credit rating à long et à court terme du royaume chérifien ce qui lui assure une garantie de solvabilité pour les créanciers dans les marchés financiers et de crédits.

La Tunisie, quant à elle, se porte un peu mieux et devance légèrement le Maroc avec une note à long terme de BBB. l’Algérie (qui a remboursé ses dettes par anticipation) et la Libye, sont pour leur part absents dans la liste de Standars & Poors.

RAF ( avec Maghreb confidentiel)

Article précédentNucléaire: la fausse promesse d'Obama
Article suivantفي العمق – العلاقات الأميركية الإسرائيلية