Football : l’apparence des joueurs de l’équipe nationale algérienne cause-t-elle problème ?

0
Advertisement

L’équipe nationale est au coeur d’une nouvelle polémique. Et cette fois-ci, ce ne sont pas ses performances sportives qui sont analysées, étudiées et critiquées. Non, loin de là ! Cette fois, les joueurs de la sélection nationale sont épinglés pour leur « apparence ».

C’est d’abord Mohamed Maouche, l’ex-entraineur de l’Équipe nationale, qui a sonné la charge contre les joueurs de notre équipe nationale. Avant de s’envoler au Brésil pour participer à la Coupe du Monde, le rendez-vous sportif le plus prestigieux sur la planète, cette ancienne gloire du football algérienne a sévèrement critiqué les Yebda, Brahimi, Taïder et les autres « Verts » pour leur apparence et manière de s’habiller.  Pour Mohamed Maouche, il ne fait aucun doute que les coiffures et coupes de cheveux des footballeurs algériens sont extravagantes et ne conviennent pas « aux dignes représentants de l’Algérie » dans une grande compétition sportive internationale comme la Coupe du Monde de football.

Dans une déclaration au quotidien arabophone Ennahar, cet ancien joueur et entraîneur est allé jusqu’à demander aux responsables de la Fédération nationale de football (FAF) d’exercer des pressions sur les joueurs de l’équipe nationale afin que ces derniers soignent leurs apparences et se conforment aux convenances. Pour Mohamed Maouche, un joueur de l’équipe nationale est un exemple à suivre pour les jeunes algériens. Et partant de ce constat, il n’a pas à colorer ses cheveux lorsqu’il participe à un match officiel de l’Algérie. « Ce sont des manières de singes », s’est indigné encore cet ancien entraîneur de la sélection nationale. D’autres personnalités sportives algériennes ont dénoncé aussi les « apparences trop occidentales des joueurs de l’équipe nationale » à l’image de Mustapha Kouci, un ancien joueur algérien de football qui a participé aussi à la Coupe du Monde de 1982.

Pour ce dernier, les coiffures de nos joueurs ne traduisent pas « notre culture arabo-musulmane » ! « Le joueur prouve sa valeur sur le terrain à travers sa performance et non pas avec sa coupe de cheveux », a lancé en dernier lieu ce joueur lors d’une intervention sur Ennahar TV. Il est à rappeler que cette polémique, stérile pour de nombreux algériens, s’est enclenchée aussi en 2010 après l’élimination précoce de la sélection algérienne. Beaucoup de techniciens et connaisseurs du football qui étaient des détracteurs de l’équipe nationale ont reproché à ses joueurs leur « comportent » et « apparence » dans les stades. Certains n’ont pas hésité à expliquer l’élimination de l’Algérie par ces « travers »…

Article précédentOn a testé pour vous : Restaurant Le Piccolo
Article suivantAlliance assurance célèbre la fête des mères avec une offre promotionnelle