Mohamed Aboutrika

Egypte : Mohamed Aboutrika a attaqué la FIFA et a déclaré qu’elle traitait l’Afrique avec mépris en raison du retard pris dans l’intégration des joueurs professionnels africains en Europe dans leurs équipes avant la Coupe d’Afrique Can 2021 et du conflit de dates entre le tournoi et la Coupe du monde des clubs.

L’ancienne star de l’équipe nationale égyptienne, Mohamed Aboutrika, a accusé la Fédération Internationale de Football (FIFA) de traiter le football africain avec « outrage », en exerçant des pressions sur la Confédération Africaine de Football (CAF) avant son championnat continental au Cameroun entre le 9 janvier et février 6 2022.

En retard par rapport à une date précédemment convenue, la FIFA a décidé d’autoriser les clubs européens à garder leurs joueurs professionnels africains jusqu’au 3 janvier, tout en permettant aux joueurs d’autres championnats continentaux d’organiser les camps de leurs équipes deux semaines avant cette date.

Lors d’un studio d’analyse sur bein Sports, Aboutrika, 43 ans, analyste sportif au Qatar Channels Network, a déclaré mardi soir : « Je suis désolé de dire qu’ils (la FIFA) traitent le continent africain avec mépris. »

Il a ajouté que la FIFA préfère l’intérêt des clubs européens, soulignant le besoin de réciprocité pour les championnats continentaux en Afrique, en Europe et en Amérique du Sud.

Abu Trika, ancien joueur d’Al-Ahly d’Egypte, a également critiqué le décalage entre les dates de la Coupe d’Afrique des nations, organisée par la CAF, et de la Coupe du monde des clubs de la FIFA, au cours de laquelle Al-Ahly, vainqueur de la dernière édition de la Ligue Africaine des Champions, y participe.

il a ajouté : « Par exemple, pas parce que je suis Ahlawy. Al-Ahly a six à sept joueurs en équipe nationale, alors où est le respect pour les championnats d’Afrique ? »

Il a ajouté : « J’aimerais qu’il y ait un dialogue, mais également, celui qui dirige la CAF est le président de la FIFA Gianni Infantino, et qui nomme la moitié du personnel de la CAF, Infantino. »

Il n’a pas été immédiatement possible d’obtenir des commentaires de la FIFA, dont la loi prévoit les préjugés non raciaux et la discrimination de toute nature contre un pays, une personne, un groupe ou des personnes en raison de la race, du sexe, de la langue, de la religion ou de la politique.

Aboutrika a contribué à la victoire d’Al-Ahly et de l’équipe nationale égyptienne en remportant de nombreux titres, et il jouit d’une large popularité arabe qui dépasse les limites des affiliations footballistiques, grâce à ses positions sur diverses questions, qui ont parfois créé une zone de controverse.