Le sélectionneur national, George Leekens, a démissionné ce mardi. Interrogé par l’APS, le directeur des équipes nationales, Walid Sadi, a affirmé que l’annonce sera faite d’ici quelques heures. L’on ne donne toutefois pas de précisions quant à l’avenir de Mohamed dont la responsabilité dans la débâcle est incontestable.

C’est aujourd’hui que le sélectionneur national va plier bagages. Une conséquence somme toute logique au regard du parcours catastrophique de l’EN de football lors de cette Coupe d’Afrique des nations.

Le départ de George Leekens sera-t-il suivi par celui du président de la Fédération algérienne de football (FAF) Mohamed Raouraoua ? Il faut dire, en effet, que le Belge ne s’est pas introduit en équipe nationale par effraction et que quelqu’un a décidé de le nommer malgré un CV des plus inconsistants.

Cela fut également le cas  avec son prédécesseur, Milovan Rajevac, qui a été débarqué après seulement deux rencontres disputées. Cela s’appelle du bricolage et Mohamed Raouraoua en est le seul comptable. A lors, de grâce, que l’on nous fasse pas, une nouvelle fois, le coup du fusible pour maintenir en place des hommes dont la seule qualité est l’allégeance inconditionnelle au prince.

Massi M.