Confusion autour du forage pétrolier d’exploration offshore en Algérie. Le ministre de l’Energie et des Mines, Youcef Yousfi, a désavoué publiquement le PDG de Sonatrach, Abdelhamid Zerguine. Et pour cause ! D’après Youcef Yousfi, aucun contrat d’exploration n’a été encore accordé au groupe français CGG Veritas. 

Il dément ainsi l’annonce faite par le PDG de Sonatrach. Ce dernier avait, pourtant, annoncé lundi à Tiaret, que c’est le groupe français CGG Veritas qui va réaliser le premier forage pétrolier d’exploration offshore dans les eaux territoriales algériennes. Abdelhamid Zerguine a même révélé que ce groupe français va également réaliser des études sismiques de l’offshore algérien.

Finalement, rien de cela n’est vrai ! C’est du moins ce que Youcef Yousfi a laissé entendre mardi 25 décembre à Tizi-Ouzou lors d’une visite de travail. « Nous n’avons attribué aucune exploration offshore. Ce projet est en cours d’études géophysiques et géotechniques », a-t-il déclaré sur un ton ferme aux journalistes qui l’ont interrogé sur ce sujet. Toutefois, le ministre a refusé de fournir la moindre explication. Il ne fera aucun commentaire supplémentaire. Cette sortie médiatique demeure donc énigmatique car elle instaure une véritable confusion autour de ce projet, auquel les autorités algériennes accordent une importance vitale.