Le Ramadhan n’a découragé ni les Algériens, ni les touristes. 22 millions d’estivants se sont en effet rendus sur les plages algériennes depuis le début de la saison estivale. 

Présent lundi soir à Oran, Mohamed Hadj Said, secrétaire d’Etat au Tourisme et à l’Artisanat, a présidé une rencontre au complexe touristique « Les Andalouses », qui se situe sur la corniche ouest de la ville. L’occasion pour le secrétaire d’Etat de faire plusieurs annonces.

Il a tout d’abord déclaré que 22 millions de personnes ont fréquenté les plages de la côte algérienne. Une affluence importante, notamment lorsque l’on sait que la période estivale correspond cette année avec le mois de Ramadhan. La période de jeûne n’a pas, selon lui, constitué un frein aux activités touristiques dont la promotion nécessite de l’innovation et la proposition d’offres attrayantes adaptées à la nature de ce mois sacré.

Le secrétaire d’Etat explique en partie la forte affluence observée cette année par l’amélioration des structures d’accueil et d’hébergement touristique dans les zones côtières. Mohamed Hadj Said a par ailleurs indiqué que la wilaya d’Oran est celle qui a enregistré le plus grand nombre d’estivants sur ses plages avec 4 millions de personnes depuis le début de l’été. Mostaganem arrive en deuxième position avec 2,4 millions de visiteurs, tandis que Ain Témouchent est troisième (1,9 million).

La Rédaction avec APS

Ce sujet vous intéresse ? Lisez notre dossier sur les plages en Algérie :

Les risques de la baignade sur les plages non surveillées : même le danger n’effraye pas les nageurs

Pollution : Quand les Algériens nagent dans des eaux troubles

Reportage de l’Algérie-Focus Tour 2013 : A Mostaganem, ces jeunes qui vivent pour la plage

Article précédentFootball : Les Verts affronteront-ils en amical l’Espagne ?
Article suivantPédophilie : coup de grâce à la «crédibilité» de Mohamed VI