En France, l’Algérie est au coeur d’une véritable tempête médiatique. 4 grands médias français ont exprimé leur colère face à l’attitude répressive des autorités algériennes. France Inter, France Culture, Le Figaro et Libération ont décidé de boycotter la visite de Manuel Valls à Alger.  

« Une irritation d’un côté de la Méditerranée, une protestation de l’autre. Et à la fin une défaite pour la liberté de la presse ». C’est avec ces mots que le quotidien Libération a exprimé son indignation face à l’attitude du régime algérien qui a refusé accorder un visa au quotidien «le Monde» pour couvrir la visite de Manuel Valls ce samedi à Alger.  Le traitement du scandale des «Panama Papers» a déplu à Alger qui s’est vengé contre le quotidien Le Monde en empêchant son journaliste de venir dans notre pays. Dans un communiqué, l’Association de la presse ministérielle (APM)«s’indigne» du refus des autorités algériennes, explique encore à ce sujet Libération. « L’APM considère que rien ne peut justifier de restreindre l’exercice de notre métier et a fortiori une interdiction pure et simple en guise de mesure de rétorsion », écrit l’association représentant les journalistes qui couvrent les activités et déplacements du Premier ministre Français. Cette même association a demandé « instamment aux autorités algériennes de réviser leur jugement contraire aux principes d’une presse libre et indépendante ».

Ainsi, au moment où l’Algérie a cruellement besoin de redorer son blason et d’améliorer son image à l’international pour drainer des investisseurs et des bailleurs de fonds dans l’optique de sa diversification économique, nos autorités se mettent à dos gratuitement et bêtement les médias les plus influents en France. Un faux-pas diplomatique qui risque de coûter cher.

Article précédentLettre d’un Algérien à Manuel Valls Par Aziz Benyahia
Article suivant« Au nom de la liberté de la presse »/TFI et France 2 boycottent aussi l’Algérie