Valérie Pécresse

Paris: La candidate de droite à la présidentielle française, Valérie Pécresse, a attaqué le président français Emmanuel Macron pour sa reconnaissance des crimes de la France lors de sa colonisation de l’Algérie.

Pécresse a blâmé Macron, affirmant qu’il avait un problème avec le passé de la France et qu’il n’aimait pas son pays.

Parlant du passé, la candidate présidentielle française a souligné que ce que son pays avait commis n’étaient pas des crimes contre l’humanité.

Pécresse a dit : « Ce qui s’est déjà produit, des violations et des pages noires de l’histoire de France, mais pas des crimes contre l’humanité, cette description est donnée aux nazis et à Hitler. »

Parlant de Macron, la même porte-parole a déclaré : « Tous les pays ont besoin de légendes et d’être fiers de leurs héros », accusant Macron de vouloir démanteler l’histoire de France.

Le président français Emmanuel Macron avait auparavant reconnu les crimes de son pays, soulignant qu’ils étaient inhumains et injustifiés.Il a également décidé de retirer les archives du dossier de la révolution sur l’insistance de l’Algérie.

Pour sa part, l’Algérie a salué la décision de déclassifier les archives, avec l’accès de l’Algérie aux documents liés à la révolution de libération.