Fuites du Bac/ Des arrestations en cascade

0
Advertisement

L’enquête menée par la section de recherches de la Gendarmerie nationale (SRGN), suite aux fuites massives des sujets du Bac 2016, commence à porter ses premiers fruits. Des cadres de l’éducation, des enseignants, des chefs de centres et des employés de l’Office national des examens et des concours (ONEC) ont été arrêtés.

Une enquête est actuellement diligentée au niveau de 30 wilayas et des résultats significatifs ont déjà été obtenus. Le matériel utilisé pour propager à grande échelle les sujets obtenus illégalement a été saisi par les éléments de la Gendarmerie nationale et transporté dans les locaux du Centre national de lutte contre la cybercriminalité et ceux de l’Institut de criminologie et de criminalistique relevant du commandement de la Gendarmerie nationale afin d’évaluer l’étendue des fuites et surtout identifier les personnes impliquées.

Ainsi, plusieurs personnes suspectées d’avoir traité et publié les sujets sur les réseaux sociaux ont été arrêtées.  Des personnes intermédiaires impliquées dans l’opération ont également fait l’objet d’interpellation. Des interdictions de sortie du territoire national (ISTAN) ont été émises à l’encontre des personnes impliquées.

La Gendarmerie nationale compte également faire la lumière sur les motivations réelles des auteurs de ces fuites afin de savoir si elles sont animées par un esprit mercantile ou des velléités politiques.

Massi M. 

Article précédentUn forum économique prévu en novembre/ L’Algérie découvre enfin l’Afrique
Article suivantQuand un voleur est fier de son butin sur la place publique Par Aziz Benyahia