17 milliards de centimes, c’est la somme qui a été collectée dans les mosquées en Algérie pour venir en aide à la population de Gaza. Une somme qui a été tout bonnement détournée.

C’est du moins ce qu’accusent de nombreuses personnalités du monde religieux en Algérie. Dans les colonnes du quotidien arabophone Echorouk, des membres du syndicat autonome des imams ont crié au scandale et se posent clairement cette question : où sont passés les 17 milliards de centimes ramassés dans différentes mosquées à travers le territoire national en 2012 dans le but de restaurer des mosquées à Gaza ?  Chacun rejette la responsabilité sur l’autre .

Du côté du Ministère des affaires religieuses, on met en cause le Croissant rouge algérien (CRA) qui, semble-t-il, aurait reçu cette somme afin de l’envoyer aux bénéficiaires. Mais, Saida Benhabiles, la présidence du CRA, dit n’avoir aucune information à ce sujet et ne veut même pas assumer le passif de l’instance qu’elle dirige. Elle ne veut nullement entendre parler de ce qui a été fait au sein du CRA avant son installation au mois de mai dernier.

C’est le deuxième scandale qui éclabousse le Ministère des Affaires Religieuses. En 2010, une somme de 15 milliards de centimes, collectée aussi dans les mosquées, pour venir en aide à la population de Gaza a également disparu. En somme, ces pratiques sont devenues très courantes. Des responsables du secteur des affaires religieuses profitent de  la solidarité qu’affichent souvent les Algériens à l’égard de la population palestinienne pour s’enrichir. Yahia Sari, responsable au sein de l’Association des Oulémas musulmans algériens a reconnu, quant à lui, que le Ministère des Waqfs palestinien affirme n’avoir jamais reçu cet argent ! Qui a donc détourné cet argent ?

Elyas Nour

Article précédentLes Algériens boudent les concessionnaires en 2014
Article suivantRevue de presse. Négociations compliquées pour un accord de paix malien à Alger